« Was mich nicht umbringt marcht mich stärker »

« Comme beaucoup, je considère ne pas avoir une vie évidente. Je suis passé par des moments difficiles. Des parents deux fois séparés, j’ai été baladé d’une ville à l’autre. En avance sur mon âge très tôt, j’ai dû être autonome, prendre soin de ma sœur, gérer le restaurant familial.

Plus tard, j’accepte mon orientation sexuelle et je vis un amour épanoui pendant six ans. Couplée à un licenciement, la rupture sera difficile. Cependant, tel un phœnix, je me relève à nouveau et poursuis mon chemin.

Was mich nicht umbringt marcht mich stärker : la citation de Nietzsche devient mon mantra. Ce qui ne me tue me rend plus fort. Cette capacité d’adaptabilité, cette résilience me construisent chaque jour et me poussent vers l’avant. J’ai choisi ma langue d’origine, par respect pour l’auteur, mais aussi pour le garder un peu secret. »