“J’ai des origines bretonnes et depuis tout petit, je demande à ma tante de me traduire des mots en breton. Enfant, la sonorité de ces mots me faisait beaucoup rire, adulte, ils sont une partie de mes origines.

Avec mon frère Rudy, mon faux jumeaux, nous entretenons une excellente relation. Plutôt à la manière de frères rebelles. Toujours à se chercher, se taquiner, bien plus par amour que par envie de nuire.

Pour ce tatouage, je demande donc à ma tante de me traduise la phrase : mon frère jumeau. C’est un premier souvenir à mes origines, ma famille. C’est surtout ma façon de montrer à mon frère que je l’aime. Je l’emporte partout avec moi. Je t’aime ! Moi non plus !”