“Mon zanpakuto est une dragonne.”

“A l’adolescence, je lisais le manga Bleach où un trancheur d’âme, Shinigami, doit trancher les âmes devenues démoniaques afin de leur permettre d’entrer dans le monde de paix.

Pour ce faire, il utilise un zanpakuto. C’est une épée matérialisant sa force. Mon zanpakuto est une dragonne. Elle s’appelle Dhrara. C’est mon frère qui trouve ce mot-valise, contraction phonétique de dragon et Samira.

Elle naît d’une chanson où Jeff Buckley dit être prisonnier d’un brasier. Avec ma sclérose en plaque, j’ai la même sensation d’enfermement. Elle recouvre une ancienne brûlure. Après tout, elle ne craint pas le feu, elle est gracieuse, elle est belle, elle représente bien ma force intérieur”