“Mais à cette époque, ça dérange au point que l’on me harcèle”

“A 11 ans, lorsque j’entre au collège, j’ai déjà ce côté artistique, extravagant que je garde encore aujourd’hui. Mais à cette époque,  ça dérange au point que l’on me harcèle.

Par coquetterie, je porte un serre-tête oreilles de chat. Pour marquer ma différence, mais aussi pour qu’on me remarque, je me colore les cheveux en rouge. Les harcèlements s’intensifient. Ce n’est pas grave, ils me forgent, me rendent plus forte.

Depuis, comme le chat, je suis indépendante et j’ai ce côté sauvage. Pour autant, ma créativité me pousse, comme lui, à me sociabiliser. Nous avons tous besoin des autres pour grandir.

Ma femme-chat porte un ruban qui indique le miaulement du chat. Doux et douloureux selon les instants de sa vie !’’