“Je crains le temps qui fuit, cette notion impossible à saisir”

“Ah la rose… c’est pour moi la plus parfaite des fleurs ! Je la trouve d’une beauté
extrême. Hélas, comme pour l’homme, cette beauté physique est éphémère.

Je crains le temps qui fuit, cette notion impossible à saisir. On ne le retient pas. Je vis dans l’instantanéité que je ne maîtrise pas.

Dans mon métier, je dois souvent imaginer des univers pour des soirées thématiques. Je réfléchis, je dessine, je crée, je réalise. Une fois l’instant passé, tout disparaît.

Je suis perfectionniste. C’est aussi pour cette raison que mon tatouage démarre par un croquis, pour finir vers cette perfection que représente, à mes yeux, la rose.”