“Celle qui deviendra ma dernière aventure féminine entre totalement par hasard.”

‘‘En 1998, j’ai 23 ans quand je travaille dans un restaurant américain. Celle qui deviendra ma dernière aventure féminine, entre totalement par hasard.

Rose-Marie Jouraskaia, petit bout de femme russe, belle à mourir. Elle me demande tout de go combien je gagne, combien je me fais de pourboire, elle veut que je lâche tout pour vivre avec elle. La folie de ma jeunesse m’autorise à lui dire oui immédiatement. Trois jours après, je claque tout pour la suivre.

Nous vivons treize mois fabuleux. On voyage beaucoup, je découvre la vie de château, elle
m’apprend le raffinement des grands. Chose incroyable, notre relation fusionnelle fait que nous n’aurons jamais couché ensemble. Pour me faire plaisir, elle m’offre mon premier tatouage.
Je choisis de faire une rose en rappel de son prénom et lui promets que dans quelques années, mon prochain tatouage sera fait en son hommage.

Sept ans après, nous ne sommes plus ensemble. Mais je tiens ma promesse et d’une rose sur l’épaule naît un rosier. Rose-Marie reste gravée dans ma mémoire et dans ma chaire. Je ne l’oublierai jamais.’’