“Les odeurs, les couleurs, le rire de Solin… Voilà, j’ai marqué ma mémoire à jamais.”

“J’ai 21 ans quand je pars sur un coup de tête en Floride pour un séjour linguistique de six mois. Cinq jours plus tard, j’arrive dans cet endroit paradisiaque. J’ai l’occasion de rencontrer beaucoup de monde dont ma très bonne amie Solin.

On souhaite garder un souvenir qui restera gravé à jamais. Quoi d’mieux qu’un tatouage ? Nous mûrissons l’idée pendant deux mois sans avoir le courage de se lancer.

Un soir, en se baladant sur Washington Avenue, nous voyons la vitrine d’un ‘‘Miami Ink’’, j’en ai à peine entendu parler. On se dit : ‘‘C’est maintenant ou jamais’’ ; et qui mieux que des extras professionnels pour me marquer à vie ? Hop, on entre à l’intérieur. Je dois choisir. C’est compliqué de trouver quelque chose qui me représente et représentera à jamais ce moment.

Les odeurs, les couleurs, le rire de Solin… C’est bon, j’ai marqué ma mémoire. Je choisis ce palmier car pour moi il est l’emblème de la Floride. Banal, direz-vous ? A chaque coin de rue, le vent souffle dans leurs feuilles : ils sont la carte postale de la Floride.”